panier de pique-nique

Les 5 Commandements d’un pique-nique réussi

Tout a commencé avec une banale histoire de boîte de conserve. J’avais bien dit avant de partir en pique-nique, que ce n’était pas franchement une bonne idée d’apporter une salade de fruits en conserve. Mais comme d’habitude, mon homme n’en a fait qu’à sa tête, suivi de près par mes 2 garçons, qui avaient une furieuse envie de fruits au sirop. Donc, nous voilà partis par 35°C, sur la route de Lacanau (33) pour pique-niquer au coeur de la pinède face à l’océan. Dans le coffre de la voiture, les draps de plage, la jolie nappe à carreaux, et le pique-nique bien au frais dans une glacière. Nous nous sommes installés dans un endroit tranquille, j’ai sorti le petit repas pendant que les garçons jouaient au ballon. Tout s’est parfaitement déroulé jusqu’à ce que mon homme se rende compte qu’il avait oublié l’ouvre boîte. La seule chose dont il avait à s’occuper, il l’a laissée dans un tiroir de sa tête (et de la cuisine.) Le voilà donc à esquinter la fameuse boîte avec l’opinel du repas. Ce qui devait arriver arriva. Mon homme s’est ouvert la main et j’ai conduit tout le reste de la famille aux urgences pour fermer la vilaine blessure. La journée qui s’annonçait plutôt sympa, entre les dunes et les vagues de l’océan, a fini par une virée chez le docteur. Donc, pas folle la guêpe ! Aujourd’hui, je suis devenue la pro du pique-nique et j’emporte uniquement des plats ou des aliments que je prépare avant de les mettre dans des boîtes tupperware. Si vous voulez éviter ma malheureuse expérience, je vous conseille de lire mes 5 conseils pour bruncher sur l’herbe, sans se prendre la tête !

Les 5 Commandements d’un pique-nique réussi :

Ca sent le vécu et vous avez raison ! Avant le malheureux épisode, j’ai essuyé d’autres petits déboires – moins graves- mais tout aussi agaçants : Comment manger confortablement, sans se coincer systématiquement le dos? À bon entendeur…

1/ Aucun détail tu n’omettras

C’est donc la petite histoire de la bouteille de rosé ou de la bière bien fraîche, qui nous narguent, faute de tire-bouchon ou de décapsuleur ! Dans la même idée, on peut rajouter l’ouvre boîte, le couteau de poche multifonctions ou une lotion apaisante contre les piqures d’insectes. Car en pique-nique, on n’est jamais à l’abri d’une piqûre de guêpes, de taon ou de moustiques ! Donc avant de partir, une petite check-list pour ne rien oublier. Mieux, si vous avez un panier, laissez toujours un couteau Suisse et un thermos qui conserve plusieurs heures durant la température de vos boissons, chaudes ou froides (idéal pour le café !). Et pensez aussi à mettre vos blocs de glace au congélateur la veille et vos boissons au frais !

2/ Au dernier moment tu prépareras

Evidemment cela dépend ce que l’on souhaite emporter. Pas de problème pour une tortilla, que l’on peut préparer la veille, tout comme un petit cake salé. En revanche, si vous avez opté pour une salade ou des clubs sandwiches, inutile de les préparer 4 heures avant le départ ! Pour profiter de la fraîcheur des produits, emballez les ingrédients dans du papier alu (ou film alimentaire) et faites l’assemblage au dernier moment. Pareil pour la salade. Préparez la sauce à part et versez-la au moment de servir, pour éviter la macération.

3/ Une bonne conservation, tu observeras

Bon là, vous l’avez compris, je fais référence aux sacs isotherme et à la glacière. Perso, je sépare au maximum les ingrédients dans des petites boîtes plastiques hermétiques, pour un max de fraîcheur. En plus, on évite ainsi le mélange des saveurs ! Si votre glacière a passé avec succès l’épreuve du coffre, n’oubliez pas de laisser les produits au frais pendant le pique-nique. Donc, on ne dresse pas la table, avec tous les plats. On les sort au fur et à mesure.

4/ Certains aliments, tu banniras

Là aussi, vous l’avez compris, il faut capitaliser sur les basiques. On oublie donc les œufs frais, le tartare qui demande une extrême fraîcheur, la mayo, la chantilly, la charcuterie…
Bref, tous les aliments sensibles !
Privilégiez les plats rassasiants, comme une bonne salade piémontaise, une niçoise, à assaisonner au dernier moment. Pensez aussi aux fruits secs, aux compotes, au biscuit. Et surtout, prévoyez la juste quantité de produits frais par personne. Pas de rab et de reste !

5/ Au confort tu penseras

Je sais ça fait mémère de dire ça. Mais parfois le sol est tellement dur que l’on ressort tout courbaturé à la fin du repas. Donc, j’emporte toujours des petits coussins pour caler le dos et une grande nappe pour pique-niquer par terre, sans les fourmis. A ne pas oublier aussi les sacs poubelles, surtout si vous faites du pique-nique sauvage, un essuie tout, et un gel antibactérien, pour bien se laver les mains avant de passer à table !


Aucun commentaire