Poulet doré au four

Faire dorer les aliments au four

Qui saurait résister à la peau croustillante d’un poulet fermier ? Qui n’a jamais eu envie de se couper une tranche de cake bien doré encore fumant ? Ou bien encore de passer et repasser par la cuisine pour sentir l’odeur des potatoes en train de cuire ? Tous ces beaux et bons plats sont passés au four, ils sont dorés à souhait et embaument dans la cuisine. Leur secret ? Les huiles végétales.

 

Les corps gras sont des exhausteurs de goût. L’huile en est la parfaite illustration : elle va enrober les aliments et leur conférer une texture croquante, craquante, croustillante à l’extérieur tout en préservant un cœur moelleux et fondant.

 

Question saveur, c’est une affaire de goût. L’huile d’olive à la saveur fruitée se prête très bien au jeu de ce type de cuisson. Elle résiste à des hautes températures grâce à sa forte présence d’oméga 9. De goût neutre, l’huile de tournesol est une bonne alternative. Composée d’omega 6 et 9, elle ne faiblit pas dans un four chaud.

Que peut-on faire dorer au four ?

Tout ou presque ! À l’automne, les légumes racines vont adorer faire la bronzette. Au printemps, les petits légumes vont se sentir chouchoutés dans une huile bien fruitée.

Un beau filet de poisson, un rôti, un gratin… Tous vont prendre des couleurs. Pour complexifier le goût, on peut y ajouter des herbes, des épices, des corps sucrés… Quelques idées pour renouveler le quotidien :

 

  • Huile d’olive + thym + petites pommes de terre grenaille
  • Huile de tournesol + sauge + quartiers de potimarron
  • Huile de tournesol + miel + curry + poulet avec la peau
  • Huile d’olive + tomates en grappe + filet de poisson
  • Huile d’olive + champignons + chapelure + herbes fraîches

Et le sucré n’est pas en reste :

  • Huile d’olive + abricots + sucre cassonade + basilic
  • Huile de tournesol + banane + cannelle + sucre
  • Huile de tournesol + poires + fruits secs

 

Sophie François.


Aucun commentaire
Ajouter votre commentaire