Lorraine recette

En région Lorraine

En passant par la Lorraine…

Terre d’échange et de partage avec le Luxembourg et la Belgique, la Lorraine, comme l’Alsace, fut longtemps dans le giron allemand, avant de devenir définitivement française en 1919. Très convoitée, la région offre de superbes paysages et de délicieux joyaux gastronomiques, qui se mêlent souvent à l’Histoire de la région. Car au pays de la quiche et de la reine Mirabelle, les légendes culinaires ont traversé les âges et façonné la tradition, tels les célèbres Madeleines de Commercy, le Baba au Rhum du Roi Stanislas ou la délicieuse Confiture de groseilles de Bar-le-Duc (55). Cette recette authentique, datant de 1344, exige que chaque groseille soit épépinée avec une plume d’oie soigneusement biseautée ! Un délice pour Victor Hugo comme pour Alfred Hitchcock, qui réclamait cette douceur, où qu’il soit, pour agrémenter son petit déjeuner !

Madeleines et macarons

En passant par la Lorraine, vous ferez aussi escale à Nancy, ancienne cité des Ducs de Lorraine, pour admirer la splendide place Stanislas et ses magnifiques ensembles architecturaux. Plaisir des yeux… mais aussi plaisir des papilles, car au fil de vos promenades, une chaude et savoureuse odeur d’enfance vous envoûtera… Celle des Macarons ! Ces délicieux petits gâteaux, moelleux et craquants sont entrés dans le patrimoine culinaire des Lorrains. Créés au 18ème siècle par 2 religieuses du Monastère du Saint-Sacrement, ces douceurs (mélange de blanc d’œuf, de sucre et de poudre d’amandes) font la renommée des maîtres pâtissiers, mais une seule famille – les Génot – détient la recette authentique des « 2 sœurs Macarons ».

Si vous passez du côté de Metz il faudra compter sur une pâtisserie atypique pour terminer votre repas : les boulets de Metz ! Délicieux biscuit fourré à la ganache, le boulet de Metz est enrobé de pâte d’amande et de caramel, le tout nappé d’un chocolat noir aux éclats de noisettes. Une pâtisserie explosive dont la forme et l’aspect rappellent les véritables boulets de canon (en référence au passé militaire de la ville).

Autre douceur incontournable, la célèbre Madeleine de Commercy, un adorable gâteau en forme de coquille, parfumé à la fleur d’oranger. Pour la petite histoire, cette pâtisserie est le fruit d’un heureux hasard : au 18ème siècle, Madeleine, une jeune soubrette au service du Duc Stanislas, improvisa cette recette lors d’une grande réception. Composée de beurre, de farine, de sucre et d’une larme de fleur d’Oranger, la Madeleine de Commercy se prépare encore aujourd’hui dans un moule en forme de coquille St Jacques et se pare d’une délicieuse couleur dorée. Fin gourmet, le bon Duc Stanislas est aussi à l’origine d’un autre délectable dessert, le Baba au rhum. Jugeant le Kougelhopf trop sec, il demanda à son pâtissier d’agrémenter à sa façon ce gâteau. L’homme l’arrosa alors de vin de Tokay, un blanc liquoreux hongrois. Et quand ce nectar vint à manquer, le pâtissier le remplaça par un sirop à base de rhum…

La quiche, ambassadrice de la région

Terre gourmande et sucrée, la Lorraine s’ouvre à d’autres éventails de douceurs, comme les Bergamotes de Nancy, les Dragées de Verdun ou l’eau-de vie de Mirabelle… Mais résumer cette région à sa seule carte de desserts serait une erreur culinaire ! Le terroir lorrain, forestier et giboyeux, offre également de belles spécialités « salées » comme la célèbre Quiche, véritable ambassadrice de la gastronomie régionale, les Bouchées à la reine fourrées au ris de veau, les Andouilles du Val d’Ajol, ou encore la Potée Lorraine, défendue par la Confrérie de la potée portoise, établie à Saint-Nicolas-de-Port.

Repas marcaire, en terre Munster

Pour les randonneurs conquis par la beauté des Vosges, une halte dans une ferme-auberge sera l’occasion de déguster le traditionnel repas Marcaire. Comme au temps des marcairies d’autrefois, où les bergers accueillaient les promeneurs de passage pour partager leur repas, vous serez conviés à goûter aux plaisirs d’une cuisine authentique et conviviale. Au menu : des viandes fumées, des tourtes, des pommes de terre cuites à l’étouffée et des Tartes aux brinbelles (petites myrtilles)… Sans oublier bien sûr, le traditionnel fromage de Munster ! Car les Marcaires (de l’allemand melker, celui qui trait les vaches) sont avant tout des bergers, élevant des vaches laitières pour produire du Munster. La recette de ce fromage – qui bénéficie d’une AOC – a traversé les âges et les époques puisqu’elle a été laissée par un vieux moine irlandais… au 9ème siècle !
Terre de gourmandise et de délicatesse culinaire, la Lorraine n’aura pas fini de vous étonner de l’entrée au dessert !

Madeleines à l’huile d’olive

Si la véritable madeleine de Commercy fait la part belle au beurre (125 g !), je vous propose ici une recette subtile, aromatisée à l’huile d’olive.

Pour une dizaine de madeleines : Préparation : 10 minutes – cuisson : 8 minutes

Ingrédients :

  • 1 œuf
  • 110 g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
  • 85 g d’huile d’olive
  • 150 g de farine + ½ sachet de levure chimique
  • 75 ml de lait

Dans un saladier, mélangez le lait, le sucre, l’œuf, la farine, la levure et le sucre vanillé. Ajoutez ensuite l’huile d’olive, puis travaillez bien la pâte pendant quelques minutes. Couvrez d’un torchon et laissez votre pâte reposer pendant 2 heures, au frais. Préchauffez votre four à 240°C. Beurrez vos moules à madeleines et remplissez-les de 3/4 (les madeleines gonflent !). Enfournez 4 minutes à 220°C, puis 4 à 5 minutes à 200°C. Vous pouvez conserver vos madeleines plusieurs jours, en les plaçant dan une boîte hermétique.

Le truc en plus :

pour obtenir une belle bosse, il faut faire subir à la pâte un « choc thermique ». Une fois votre préparation prête, placez-la au frais, puis remplissez vos moules et enfournez à 220°C…

Quiche Lorraine

Pour 4 à 6 personnes – Préparation 15 minutes- Cuisson 30 minutes

Les ingrédients :

  • 1 rouleau de pâte brisée ou feuilletée
  • 3 œufs
  • 30 cl de crème fraîche
  • 25 cl de lait
  • 300 gr de lardons fumés
  • 150 gr d’emmental râpé
  • Poivre, Muscade

Matériel :

  • 1 batteur électrique ou un fouet
  • 1 moule à tarte
  • 1 Saladier

Dans un saladier, mélangez les œufs, le fromage, la crème fraîche et le lait. Faites revenir vos lardons et ajoutez-les à la préparation, en veillant à sortir l’excès de graisse. Poivrez (pas trop de sel, car les lardons sont salés) et ajoutez une pincée de muscade. Etalez votre pâte brisée ou feuilletée dans un moule à tarte et versez la préparation dessus. Enfournez pendant 30 minutes, thermostat 8.


Aucun commentaire