paris se met à table

Quand la capitale se met à table

De Paris, on connaît la Tour Eiffel, Montmartre et son Sacré Cœur, la cathédrale Notre-Dame, l’Arc de Triomphe… Riche d’un patrimoine historique de renommée mondiale, l’Ile-de-France recèle aussi de nombreux trésors culinaires, bien loin du traditionnel Jambon-Beurre ! Voyage au cœur d’un Paris gastronomique, souvent méconnu…

Depuis que le repas gastronomique français est entré au Patrimoine immatériel de l’Unesco, on n’en finit pas de redécouvrir les spécialités de nos régions, ici la saucisse de Morteau, là le foie gras du Périgord ou les calissons d’Aix… Fiers de nos terroirs, on récite leurs saveurs, comme une poésie culinaire. Vient la lettre P comme Paris, et là, nos papilles s’interrogent. Paris, c’est avant tout un patrimoine culturel et historique exceptionnel, avec ses monuments, ses musées, ses guinguettes en bord de Marne, ses abbayes en vallée de Chevreuse, ou son château à Versailles…

De spécialités gastronomiques, vous n’en voyez point. Et pourtant, c’est mal connaître l’histoire de l’Ile-de-France qui, avec ses 8 départements (75, 93, 94, 92, 77, 91, 78, et 95), reste le berceau des traditions gastronomiques françaises. Des plaines de la Beauce au Vexin, de la forêt de Fontainebleau à celle de Rambouillet, la région parisienne décline, dans l’assiette, sa variété de paysages et de saveurs.

 Divines bouchées à la reine

Outre les classiques champignons de Paris, cultivés au 19ème siècle dans d’anciennes carrières près de Montrouge, vous pourrez déguster, au fil de vos escapades, des produits du terroir, tels les asperges d’Argenteuil (92), les cerises de Montmorency (95), mais aussi la reine-claude de Chambourcy, la pêche de Montreuil (93)…

Côté plats savoureux, l’ancienne terre des Francs, réserve de belles surprises, comme les bouchées à la Reine de Marie Leczcinska, épouse délaissée de Louis XV, qui pensait reconquérir son infidèle mari avec ses petits feuilletés garnis d’ingrédients aux vertus aphrodisiaques… Autres grands classiques, la tête de veau sauce gribiche, créée par les sans-culottes sous la révolution française !

Paris-Brest : le gâteau cycliste !

La région est également réputée pour ses délices sucrés, qui racontent tous un moment d’histoire, comme les choux à la crème Chantilly du célèbre Vatel (cuisinier au château de Chantilly), l’éclair créé au 18ème  siècle par le pâtissier Antonin Carême, mais aussi le Saint-Honoré, ou  le fameux Paris-Brest ! Ce gâteau au beurre praliné, avec amandes grillées et effilées serait la création de Louis Durant, pâtissier à Maison-Laffite, qui aurait confectionné cette douceur en 1910, en hommage à la mythique course cycliste Paris-Brest-Paris, courue de 1891 à 1961.

Enfin, Paris ne serait pas Paris, sans ses spécialités fromagères, comme le Brie de Melun tout aussi crémeux que celui de Meaux… à déguster avec une bonne tranche de pain grillée, et un verre de vin… du vignoble de Montmartre bien sûr. Et pour finir sur une note digestive, un Grand-Marnier, produit exclusivement à Neauphle-le-Château !

 

Recette de la fameuse sauce Gribiche

Mon marché

  • 50 cl d’huile de tournesol
  • 4 œufs durs
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin
  • 100g de cornichons et de câpres hachés
  • 2 cuillères à soupe de fines herbes hachées
  • Sel & Poivre

 

Écalez les œufs durs, puis séparez les jaunes des blancs. Ecrasez les jaunes en purée, avec une pincée de sel, versez l’huile progressivement en fouettant comme pour préparer une mayonnaise, puis ajoutez les cornichons hachés, les fines herbes, le vinaigre. Au dernier moment, rajoutez les blancs d’œufs coupés en tout petits dés.

 

 


Aucun commentaire