fleur de colza

Interview exclusive : la fleur de colza s’ouvre à nous

Leshuilesvegetales.fr  : Bonjour, nous sommes aujourd’hui en direct de la Bourgogne en plein milieu d’un champ de colza ! Une fleur a accepté aujourd’hui en exclusivité de s’entretenir avec nous. Tout d’abord, je vous invite à vous présenter.

 

La fleur de colza : Avec plaisir. Salut à tous ! Je suis une fleur de colza. Malgré ma petite taille, j’éblouis tout le monde avec ma superbe couleur jaune. J’espère d’ailleurs que je ne vous abîme pas les yeux. Je vous ai apporté une paire de lunettes de soleil. Tenez.

 

HV : Merci, c’est vraiment trop aimable! Est-ce que vous pouvez nous parler de vous un peu plus en détail ?

 

Lfdc : Mes graines sont riches en oméga 3 et en vitamine E … euh … E comme … extraordinaire, si je ne m’abuse ! Bon, je vais vous faire une fleur et vous parler de mes petits secrets. Tout le monde reconnaît que je suis géniale, et ça depuis la Rome antique ! J’appartiens à la famille des plantes crucifères et je suis donc la cousine de la piquante moutarde et du mignon chou. Autant vous dire que je fais partie d’une lignée d’exception ! Sans vouloir me jeter des fleurs, c’est moi la plus belle de toutes !

 

HV : Très bien très bien. Pouvez nous parler de votre métier au quotidien ?

 

Lfdc : Mon métier … Disons que c’est plus une vocation ! Une fois que je suis dans la fleur de l’âge, sous forme de gousse, autour du mois de juillet, il est temps pour moi de transformer mes graines en huile… de jouvence… – si je puis me permettre ! Un champ de 10 hectares rempli de toutes mes amies permet de collecter 35 tonnes de graines et ainsi de produire 17 000 litres d’huile de colza.

 

HV : 17 000 litres, c’est très impressionnant ! Mais que faire de cette abondance d’huile ?

 

Lfdc : Je suis multifonction, et c’est ça qui me rend si florissante, sans vouloir me vanter. Notre huile a un goût neutre. Nous sublimons au quotidien les salades vertes ou composées, les légumes crus et cuits, les tartares de poisson … Multifonction, comme je vous le disais ! A froid ou à chaud ! Je suis aussi super pour préparer des cakes salés ou sucrés. Sans vouloir être fleur bleue, entre la cuisine et moi, c’est une grande histoire d’amour …

 

HV : Pourquoi vous considérez-vous comme une star ?

 

Lfdc: Pardi, mais parce que j’en suis une ! Je suis une des huiles les plus consommées par les Français. Avec mes collègues le tournesol,  l’olive et la noix, nous formons un quatuor fantastique.

 


Aucun commentaire
Ajouter votre commentaire